Message de Jean-Marie aux AMAPiens pour sa retraite

Bonjour,

Dans quelques semaines, je quitte le métier de paysan qui a occupé une grande partie de ma vie au quotidien pendant 42 années.  Il y a 19 ans, j’ai converti la ferme en BIO et cela a transformé ma vie dans mes manières de faire, dans les réalisations et dans les rencontres.

Dans un premier temps, j’ai rencontré des paysans bio qui avaient une autre philosophie de vie dans leur manière de travailler, de respecter la terre ; où la productivité n’était pas leur priorité, où la qualité passait avant la quantité, où l’échange de savoir-faire était une de leurs motivations.

Une autre étape importante a été la transformation des céréales en farine et pain, c’était il y a onze ans.  C’est Michèle, mon épouse qui a eu cette idée lumineuse de faire du pain et qui a été la première boulangère. Je la remercie pour son investissement, son soutien et d’avoir supporté ma faible présence à la maison dû à mon investissement important sur la ferme.   Depuis,  plusieurs boulangères et boulangers se sont succédés : Pia et Baptiste, Anaïs et Lieve, Coline, Guillaume.  Une pensée  émue à Lauranne que beaucoup d’entre vous ont connu avec qui nous avons formé une belle équipe pleine de complicité pendant cinq années. Son arrivée sur la ferme a donné un élan important à l’activité pain. Sa santé défaillante l’a obligée à quitter la ferme. Ce sont Lucie et Antoine qui, au pied levé ont assuré la boulange pendant une petite année. Ils ont beaucoup donné de leur énergie, de leur dynamisme et je les en remercie. Depuis Lucie a pris une autre voie professionnelle et Antoine est devenu mon associé, continuant la boulange le vendredi.

La vente directe m’a permis de faire de belles rencontres de tisser des liens forts au sein d’un réseau qui s’est vite constitué. Au début, vous étiez des « clients » qui sont vite devenus des amis. Que de fois, nous avons refait le monde avec certains d’entre vous ou expliqué nos pratiques. J’ai beaucoup appris de vous, ce n’est pas moi qui vous nourrissait de pain mais vous qui m’avez nourri de vos échanges, de votre amitié, de vos encouragements.

Véronique Duval, journaliste et écrivaine dans son livre qui s’intitule « Rencontre avec des paysans remarquables » sur cinq ferme bio d’Aunis parle de nous en termes de résistants. Vous aussi, vous l’êtes en faisant le choix des circuits courts. Je vous encourage à développer le nombre de résistants autour de vous.

Je vous remercie tous, mangeurs de pain de la Ferme du Bois du Treuil dans les  amap, aux marchés, au magasin, petite épicerie, pour votre fidélité et votre soutien.

Julien travaille sur la ferme depuis le mois de février et c’est lui qui va me succéder pour le travail de la terre. Au 1er janvier 2018, Antoine et Julien seront les nouveaux pilotes de la ferme. Merci à eux deux, d’avoir osé s’installer pour continuer à vous proposer de bons produits.  J’ai confiance en eux. Ils comptent sur vous pour les soutenir.

Je vous embrasse.

Jean-Marie, 28 novembre 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *