Un lien qui nous élève, un documentaire d’Olivier Dickinson

La page du projet par ici : https://www.zeste.coop/fr/decouvrez-les-projets/detail/un-lien-qui-nous-eleve

Lors du tournage de mon dernier documentaire, Des locaux très motivés, sur l’économie circulaire en agroalimentaire, j’ai rencontré des personnalités fascinantes, entre autres chez les adeptes de l’élevage en plein air. Mireille, chevrière charismatique ; Jean-Marc, et ses blancs moutons sur la colline ; Pascal, et ses cochons folâtrant dans les champs, m’ont tous donné envie d’approfondir le sujet sensible du bien-être animal. Même si, dès juillet 1850, la loi Grammont punissait les mauvais traitements à nos compagnons-sans-mots et que la SPA veillait à son application, des abus continuent d’être constatés chaque jour.

La question finale de Pascal dans Des locaux très motivés demeure : mangeons-nous des animaux heureux ? Cette interrogation concerne aussi les humains, car les animaux bien traités – dans les deux sens du terme, comme le démontrera Éric, phytothérapeute en traitement vétérinaire – ne nuisent pas à notre propre santé. Ami des bêtes depuis toujours, j’espère leur rendre justice en présentant une dizaine d’éleveurs et éleveuses respectueux et d’autres acteurs de la vie animale : un refuge-ferme pédagogique pour animaux maltraités ou réformés, un soignant, et enfin, pour aborder le sujet tabou de la mort, un collectif luttant pour la légalisation d’abattoirs se déplaçant à la ferme. Ces initiatives prouveront, je l’espère, qu’il existe des alternatives crédibles à l’élevage intensif et au traitement « industriel » de l’animal considéré comme un simple produit de consommation, sans aucun souci du confort qu’il mérite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *